Ils parlent du CIP




Après leur entretien un jeudi matin avec le CIP 78, les entrepreneurs ont des clefs à leur disposition, mais se retrouvent bien souvent confrontés à leur isolement d’origine.
Le CIP 78 a donc réfléchi à des solutions permettant de continuer à suivre les entreprises tout en respectant les statuts du CIP, notamment la confidentialité.
C’est ainsi qu’une convention avec une association d’anciens chefs d’entreprise et cadres, tous bénévoles : L’AFACE (Association pour Favoriser la Création d’Entreprises) a été établie.
Ainsi, pour tout chef d’entreprise pour qui le rendez-vous au CIP n’aura pas réglé les difficultés, un référent du CIP 78 sera désigné pour accompagner le transfert et la cohérence de son dossier avec l’AFACE qui pourra réaliser d’un diagnostic plus poussé.
Cela permet au chef d’entreprise de disposer d’un interlocuteur référent unique. De plus, les deux associations, CIP et AFACE, sont toutes les deux hébergées au sein de la CCI Yvelines.



Reportage Radio au RFI

"En France, le « burn-out » touche les salariés, c’est hélas connu, mais il frappe aussi les patrons au bord de la faillite. Les écouter, les conseiller pour les aider à remonter la pente, c’est la vocation du CIP...